France: Réforme de la formation professionnelle : Quels sont les principaux impacts et enjeux pour les DRH ?

Last Updated: 6 March 2019
Article by Virginie Desbois and Marie-Hélène Taboureau

Enfin ! Les décrets de la loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » ont été publiés permettant ainsi d'appliquer pleinement les dispositions entrées en vigueur depuis le 1er janvier 20191.

Dans un contexte où 50% des emplois seront profondément transformés dans les 10 années à venir, la formation professionnelle des actifs devient un véritable enjeu national. La loi « avenir » donne les clefs pour y faire face.

L'entreprise en tant qu'employeur est érigée en cheville ouvrière de cette réforme. La formation doit être repensée, au-delà des diverses obligations qui pèsent sur elle.

Il convient donc plus que jamais de penser à négocier sur la formation pour construire et optimiser son plan de développement des compétences.

Retour sur les principales mesures de cette réforme.

1. Le CPF : des mesures phares pour renforcer l'attractivité et l'effectivité

Depuis la mise en place du CPF en 2014, le constat était sans appel : Seul 1 actif sur 4 avait ouvert un compte personnel de formation. Moins de 3,6 % avait bénéficié d'une formation dans ce cadre.

Les conséquences sont tirées - le CPF nouveau est arrivé :

  • Alimentation en euros : 500 € par an pour un salarié ayant effectué une durée de travail supérieure ou égale à la moitié de la durée légale ou conventionnelle de travail sur l'ensemble de l'année. Le montant du CPF sera en tout état de cause plafonné à 5 000 €2 hors abondements divers.

    Les heures acquises au 31 décembre 2018  sont converties à hauteur de 15 euros de l'heure.

    Exemple : un salarié en CDI à temps plein n'ayant jamais utilisé ses droits  (DIF et CPF) bénéficie d'un compteur de 3 240 € au 1er janvier 20193.
  • Application numérique : plus de fluidité d'utilisation du salarié « consommateur » (suppression des intermédiaires et des documents administratifs, guide pour choisir l'action de formation, paiement de l'organisme de formation directement par l'application, etc...).
  • Une liste unique des actions éligibles au titre du CPF : établie par le nouvel organisme « France compétences » accessible depuis l'application numérique. Cette liste intègre notamment les actions inscrites au Registre National des Certifications Professionnelles (RNCP). 
  • Information obligatoire sur le CPF durant l'entretien professionnel : il s'agit là d'une véritable campagne de communication visant à promouvoir le CPF et reposant sur l'employeur.
  • Abondements : élargissement des acteurs pouvant abonder le CPF : Outre le titulaire du compte, 13 acteurs peuvent abonder le CPF : les Opérateurs de compétences (OPCO), l'Unedic, les collectivités territoriales, etc...

    Maintien de la possibilité de conclure un accord collectif prévoyant les conditions dans lesquelles des abondements complémentaires sont accordés aux salariés, sous réserve d'en prévoir les modalités de financements correspondantes.
    Abondement de 3 000 € minimum pour les salariés licenciés dans le cadre d'un accord de performance collective.
  • Allègement des obligations de l'employeur : il n'a plus à se prononcer sur le choix de l'action de formation envisagée par le salarié. Depuis le 1er janvier 2019, son accord est uniquement requis sur le planning de l'action de formation qui se déroule sur le temps de travail.

Il est à noter que la loi ne fixe toujours pas les conditions dans lesquelles l'employeur peut refuser ou différer une demande de CPF sur le temps de travail. Si le CPF remporte le succès escompté, les employeurs pourraient en pratique être confrontés à des demandes simultanées trop nombreuses susceptibles de désorganisation. Un accord collectif s'avérerait alors être un outil précieux permettant d'arbitrer les demandes -par exemple en fonction de catégories prioritaires identifiées dans l'entreprise- et ainsi d'organiser les différentes périodes d'absences sans que cela ne nuise à l'organisation de l'entreprise.

2. Le Congé de Transition Professionnelle (CTP)

Anciennement le congé individuel de formation revisité.

  • Objet et durée du CTP : le CTP concerne les formations visant à changer de métier ou de profession. Le salarié qui envisage un CTP mobilise son CPF. La durée du CTP est calée sur la durée de l'action de formation sans limitation de durée.
  • Ancienneté requise : mêmes conditions que pour le CIF :
    • 24 mois d'activité consécutifs ou non dont 12 mois dans la même entreprise quelle que soit la nature des contrats ;
    • 24 mois d'activité consécutifs ou non au cours des 5 dernières années dont 4 mois consécutifs ou non sous CDD au cours des 12 derniers mois.

      Ces conditions d'ancienneté ne sont pas applicables aux salariés handicapés/ licenciés pour motif économique ou pour inaptitude n'ayant pas bénéficié de formation entre le licenciement et leur réemploi.
  • Accompagnement et validation du CTP : accompagnement par un Conseil en Evolution Professionnelle4. Son projet doit être présenté et validé par la Commission Paritaire Interprofessionnelle Régionale (CPIR) 4.
  • La rémunération du CTP réalisé sur le temps de travail : une rémunération minimale qui varie entre 100% et 60 % du salaire de référence selon le salaire moyen et la durée de formation. Elle est prise en charge par la CPIR 4 dans des conditions différentes selon l'effectif de l'entreprise :
    • Dans les entreprises de 50 salariés et plus : l'employeur verse la rémunération au salarié et est remboursé par la CPIR ;
    • Dans les entreprises de moins de 50 salariés : la rémunération est versée directement au salarié par la CPIR.
  • Autorisation d'absence et délais de l'employeur pour y répondre : la demande doit être formalisée :
    • 60 jours au plus tard avant le début de la formation d'une durée inférieure à 6 mois ou à temps partiel ;
    • 120 jours au plus tard avant le début de la formation d'une durée de 6 mois et plus.

    L'employeur dispose d'un délai de 30 jours à compter de la réception de la demande pour répondre. L'absence de réponse ou la réponse hors délai vaut acceptation.

    • Assouplissement des conditions permettant à l'employeur de différer une demande de CTP par rapport à l'ancien CIF :

      L'employeur peut, après consultation du CSE, différer le bénéfice du congé dans la limite de 9 mois si l'absence du salarié a des conséquences préjudiciables à la production et à la marche de l'entreprise afin que :
      • le pourcentage de salariés simultanément absents au titre du CTP ne dépasse pas 2 % de l'effectif total pour les établissements de 100 salariés et plus ;
      • le CTP ne bénéficie qu'à un salarié à la fois, pour les autres établissements.

    Maintien du refus pour non-respect des délais de demande de CTP ou dossier incomplet.

    La décision de refus ou de différé doit être motivée.

    3. L'entretien professionnel et le bilan du parcours professionnel complété

  • Nouvelles obligations d'informations : maintien de l'information relative à la Validation des Acquis de l'Expérience (VAE), mais nouvelles informations sur :
  • l'activation du CPF ;
  • les abondements que l'employeur est susceptible de financer ;
  • le Conseil en Evolution Professionnel (CEP).

Attention : applicable depuis le 7 septembre 2018.

  • Possibilité d'anticiper l'entretien professionnel : l'entretien professionnel peut être anticipé à la seule initiative du salarié sans attendre le retour du salarié de son congé maternité ou de sa longue absence.
  • Conversion en euro de l'abondement sanction CPF: le salarié n'ayant pas bénéficié sur les 6 dernières années des entretiens professionnels et d'une « autre » action de formation que celle visée à l'article L.6321-2 bénéficie d'un abondement « sanction » de 3 000 € financé par l'employeur.

4. Nouvelle information à mettre dans la BDES : Dans le cadre de la consultation annuelle sur la politique sociale de l'entreprise, les conditions de travail et l'emploi, doivent être mises à la disposition  du CSE «  les informations sur la mise en Suvre des entretiens professionnels et de l'état des lieux récapitulatifs » dans la BDES

Attention : applicable depuis le 7 septembre 2018.

5. Réduction du nombre de typologies de formation qui se résume dorénavant aux actions de formation, bilan de compétence, actions de VAE et formations par l'apprentissage en lieu et place de la liste précédente qui distinguait 14 types d'actions de formation.

6. Les actions de formation peuvent avoir quatre objets différents :

  • Permettre à des personnes sans qualification ou sans contrat de travail d'accéder dans les meilleures conditions à un emploi ;
  • Favoriser l'adaptation des salariés à leur poste de travail, évolution des emplois ainsi que leur maintien dans l'emploi et de participer au développement des compétences en lien ou non avec le poste de travail ;
  • Réduire les risques pour les travailleurs dont l'emploi est menacé  résultant d'une qualification inadaptée en raison de l'évolution des techniques et des structures de l'entreprise en les préparant  à une mutation d'activité ;
  • Favoriser la mobilité professionnelle.

7. Le plan de développement des compétences

Anciennement le plan de formation.

  • Maintien des actions participant à  l'adaptation de ses salariés à leur emploi,  de veiller au maintien de leur capacité à occuper un emploi et des actions de formation participant au développement des compétences. Il s'agit ici de répondre à un des 4 objets des actions de formation rappelées ci-dessus.
  • Refonte complète du traitement des heures de formation. Il n'est plus effectué de distinction entre « formation d'adaptation » nécessairement réalisée pendant le temps de travail et « les actions de développement des compétences » qui pouvaient être pour partie accomplie en dehors du temps de travail.

Désormais, le code du travail distingue les actions de formation :

  • qui conditionnent l'exercice d'une activité ou d'une fonction en application de dispositions légales ou règlementaire ou de convention internationale. Ces formations constituent du temps de travail effectif laissant à penser qu'elles doivent être effectuées nécessairement pendant le temps de travail sans dérogation possible ;
  • des autres actions de formation qui constituent également du temps de travail effectif donc accomplies pendant le temps de travail sauf en cas de conclusion d'un accord collectif d'entreprise ou accord individuel du salarié d'effectuer tout ou  partie de sa formation en dehors du temps de travail,  dans les limites prévues par la loi.

8. Elargissement du champ de la négociation en matière de formation

La formation professionnelle dans l'entreprise relève déjà d'un des thèmes de la négociation obligatoire au travers de la négociation sur la gestion des emplois et des parcours professionnels à engager tous les trois ans.

La loi Avenir va au-delà : un accord collectif peut :

  • Prévoir des objectifs et des critères collectifs d'abondement du CPF permettant à l'employeur de :
    • déterminer les actions de formations s'inscrivant dans le projet de développement de son entreprise ;
    • éligibles à un abondement du CPF ;
    • permettant aussi de répondre à l'obligation de formation « tous les 6 ans ».
  • Fixer d'autres modalités d'appréciation du parcours professionnel au terme des 6 ans
    • A défaut d'accord, il convient de s'assurer que le salarié a suivi au moins une action de formation, acquis des éléments de certification ou VAE et bénéficié d'une progression salariale ou professionnelle
  • Prévoir une périodicité différente des entretiens professionnels sans pour autant pouvoir déroger au « bilan » au terme des 6 ans. 

    Exemple : plus le salarié est qualifié, moins la fréquence des entretiens est élevée et inversement.
  • Définir les actions de formation pouvant être effectuées en tout ou partie en dehors du temps de travail

    Exemple :
    • Définir les actions de formation hors temps de travail ;
    • Définir des actions de développement des compétences utiles tant à la société et au salarié, ouvrant  droit à un abondement en cas d'utilisation du CPF ;
    • Introduire des clauses de dédit formation tenant compte des récentes évolutions légales et jurisprudentielles./.

Footnote

1 NB : certaines dispositions de la loi sont entrées en vigueur dès le 7 septembre 2018

2 Art. R.6323-1 et suivants du code du travail / 800 € par an plafonné à 8 000 € pour les salariés non qualifiés

3 Rappel : les sommes correspondant aux heures de DIF acquises au 31 décembre 2014 doivent impérativement être utilisées avant le 1er janvier 2021. Passé cette date, ces droits de maximum 1 800 € ne pourront plus être mobilisés.

4Missions assurées par les OPACIF jusqu'au 31 décembre 2019

The content of this article is intended to provide a general guide to the subject matter. Specialist advice should be sought about your specific circumstances.

To print this article, all you need is to be registered on Mondaq.com.

Click to Login as an existing user or Register so you can print this article.

Authors
 
Some comments from our readers…
“The articles are extremely timely and highly applicable”
“I often find critical information not available elsewhere”
“As in-house counsel, Mondaq’s service is of great value”

Related Topics
 
Related Articles
 
Related Video
Up-coming Events Search
Tools
Print
Font Size:
Translation
Channels
Mondaq on Twitter
 
Mondaq Free Registration
Gain access to Mondaq global archive of over 375,000 articles covering 200 countries with a personalised News Alert and automatic login on this device.
Mondaq News Alert (some suggested topics and region)
Select Topics
Registration (please scroll down to set your data preferences)

Mondaq Ltd requires you to register and provide information that personally identifies you, including your content preferences, for three primary purposes (full details of Mondaq’s use of your personal data can be found in our Privacy and Cookies Notice):

  • To allow you to personalize the Mondaq websites you are visiting to show content ("Content") relevant to your interests.
  • To enable features such as password reminder, news alerts, email a colleague, and linking from Mondaq (and its affiliate sites) to your website.
  • To produce demographic feedback for our content providers ("Contributors") who contribute Content for free for your use.

Mondaq hopes that our registered users will support us in maintaining our free to view business model by consenting to our use of your personal data as described below.

Mondaq has a "free to view" business model. Our services are paid for by Contributors in exchange for Mondaq providing them with access to information about who accesses their content. Once personal data is transferred to our Contributors they become a data controller of this personal data. They use it to measure the response that their articles are receiving, as a form of market research. They may also use it to provide Mondaq users with information about their products and services.

Details of each Contributor to which your personal data will be transferred is clearly stated within the Content that you access. For full details of how this Contributor will use your personal data, you should review the Contributor’s own Privacy Notice.

Please indicate your preference below:

Yes, I am happy to support Mondaq in maintaining its free to view business model by agreeing to allow Mondaq to share my personal data with Contributors whose Content I access
No, I do not want Mondaq to share my personal data with Contributors

Also please let us know whether you are happy to receive communications promoting products and services offered by Mondaq:

Yes, I am happy to received promotional communications from Mondaq
No, please do not send me promotional communications from Mondaq
Terms & Conditions

Mondaq.com (the Website) is owned and managed by Mondaq Ltd (Mondaq). Mondaq grants you a non-exclusive, revocable licence to access the Website and associated services, such as the Mondaq News Alerts (Services), subject to and in consideration of your compliance with the following terms and conditions of use (Terms). Your use of the Website and/or Services constitutes your agreement to the Terms. Mondaq may terminate your use of the Website and Services if you are in breach of these Terms or if Mondaq decides to terminate the licence granted hereunder for any reason whatsoever.

Use of www.mondaq.com

To Use Mondaq.com you must be: eighteen (18) years old or over; legally capable of entering into binding contracts; and not in any way prohibited by the applicable law to enter into these Terms in the jurisdiction which you are currently located.

You may use the Website as an unregistered user, however, you are required to register as a user if you wish to read the full text of the Content or to receive the Services.

You may not modify, publish, transmit, transfer or sell, reproduce, create derivative works from, distribute, perform, link, display, or in any way exploit any of the Content, in whole or in part, except as expressly permitted in these Terms or with the prior written consent of Mondaq. You may not use electronic or other means to extract details or information from the Content. Nor shall you extract information about users or Contributors in order to offer them any services or products.

In your use of the Website and/or Services you shall: comply with all applicable laws, regulations, directives and legislations which apply to your Use of the Website and/or Services in whatever country you are physically located including without limitation any and all consumer law, export control laws and regulations; provide to us true, correct and accurate information and promptly inform us in the event that any information that you have provided to us changes or becomes inaccurate; notify Mondaq immediately of any circumstances where you have reason to believe that any Intellectual Property Rights or any other rights of any third party may have been infringed; co-operate with reasonable security or other checks or requests for information made by Mondaq from time to time; and at all times be fully liable for the breach of any of these Terms by a third party using your login details to access the Website and/or Services

however, you shall not: do anything likely to impair, interfere with or damage or cause harm or distress to any persons, or the network; do anything that will infringe any Intellectual Property Rights or other rights of Mondaq or any third party; or use the Website, Services and/or Content otherwise than in accordance with these Terms; use any trade marks or service marks of Mondaq or the Contributors, or do anything which may be seen to take unfair advantage of the reputation and goodwill of Mondaq or the Contributors, or the Website, Services and/or Content.

Mondaq reserves the right, in its sole discretion, to take any action that it deems necessary and appropriate in the event it considers that there is a breach or threatened breach of the Terms.

Mondaq’s Rights and Obligations

Unless otherwise expressly set out to the contrary, nothing in these Terms shall serve to transfer from Mondaq to you, any Intellectual Property Rights owned by and/or licensed to Mondaq and all rights, title and interest in and to such Intellectual Property Rights will remain exclusively with Mondaq and/or its licensors.

Mondaq shall use its reasonable endeavours to make the Website and Services available to you at all times, but we cannot guarantee an uninterrupted and fault free service.

Mondaq reserves the right to make changes to the services and/or the Website or part thereof, from time to time, and we may add, remove, modify and/or vary any elements of features and functionalities of the Website or the services.

Mondaq also reserves the right from time to time to monitor your Use of the Website and/or services.

Disclaimer

The Content is general information only. It is not intended to constitute legal advice or seek to be the complete and comprehensive statement of the law, nor is it intended to address your specific requirements or provide advice on which reliance should be placed. Mondaq and/or its Contributors and other suppliers make no representations about the suitability of the information contained in the Content for any purpose. All Content provided "as is" without warranty of any kind. Mondaq and/or its Contributors and other suppliers hereby exclude and disclaim all representations, warranties or guarantees with regard to the Content, including all implied warranties and conditions of merchantability, fitness for a particular purpose, title and non-infringement. To the maximum extent permitted by law, Mondaq expressly excludes all representations, warranties, obligations, and liabilities arising out of or in connection with all Content. In no event shall Mondaq and/or its respective suppliers be liable for any special, indirect or consequential damages or any damages whatsoever resulting from loss of use, data or profits, whether in an action of contract, negligence or other tortious action, arising out of or in connection with the use of the Content or performance of Mondaq’s Services.

General

Mondaq may alter or amend these Terms by amending them on the Website. By continuing to Use the Services and/or the Website after such amendment, you will be deemed to have accepted any amendment to these Terms.

These Terms shall be governed by and construed in accordance with the laws of England and Wales and you irrevocably submit to the exclusive jurisdiction of the courts of England and Wales to settle any dispute which may arise out of or in connection with these Terms. If you live outside the United Kingdom, English law shall apply only to the extent that English law shall not deprive you of any legal protection accorded in accordance with the law of the place where you are habitually resident ("Local Law"). In the event English law deprives you of any legal protection which is accorded to you under Local Law, then these terms shall be governed by Local Law and any dispute or claim arising out of or in connection with these Terms shall be subject to the non-exclusive jurisdiction of the courts where you are habitually resident.

You may print and keep a copy of these Terms, which form the entire agreement between you and Mondaq and supersede any other communications or advertising in respect of the Service and/or the Website.

No delay in exercising or non-exercise by you and/or Mondaq of any of its rights under or in connection with these Terms shall operate as a waiver or release of each of your or Mondaq’s right. Rather, any such waiver or release must be specifically granted in writing signed by the party granting it.

If any part of these Terms is held unenforceable, that part shall be enforced to the maximum extent permissible so as to give effect to the intent of the parties, and the Terms shall continue in full force and effect.

Mondaq shall not incur any liability to you on account of any loss or damage resulting from any delay or failure to perform all or any part of these Terms if such delay or failure is caused, in whole or in part, by events, occurrences, or causes beyond the control of Mondaq. Such events, occurrences or causes will include, without limitation, acts of God, strikes, lockouts, server and network failure, riots, acts of war, earthquakes, fire and explosions.

By clicking Register you state you have read and agree to our Terms and Conditions