France: La loi « Pacte » ou le renouveau de l'épargne retraite d'entreprise ?

Last Updated: 31 July 2019
Article by Emmanuelle Barbara, Isabelle Hadoux-Vallier and Boris Léone-Robin
Most Read Contributor in France, August 2019

L'épargne retraite est aujourd'hui peu développée en France par rapport à d'autres dispositifs d'épargne : elle représentait fin 2016 un encours total de 219 millions d'euros contre 1.700 milliards d'euros pour l'assurance vie et près de 400 milliards d'euros pour le livret A et le LDDS.

A l'heure où la réforme des régimes de retraite obligatoires pourrait aboutir à une diminution des droits de certains, notamment des plus hautes rémunérations, le législateur a entendu donner un coup de pouce à ces dispositifs d'épargne retraite. 

Pour ce faire, l'article 71 de la loi n° 2019-486 du 22 mai 2019 dite « loi Pacte » crée, dans le code monétaire et financier, un nouveau chapitre intitulé « Plans d'épargne retraite » (ci-après « PER »), tout en renvoyant le soin, à une ordonnance, un décret et un arrêté, d'apporter des précisions complémentaires sur le régime juridique, fiscal et social de ces dispositifs. Deux mois plus tard, voici qu'est publiée l'ordonnance n° 2019-766 du 24 juillet 2019 portant réforme de l'épargne retraite.

Le Ministère de l'économie et des finances, dans un communiqué de presse du 24 juillet 2019 y voit la création de « produits d'épargne retraite plus attractifs pour les épargnants, car plus simples, plus flexibles et plus fiscalement avantageux ».

Est-ce véritablement un big bang de l'épargne retraite en France comme certains aiment à le qualifier ?  Examinons tout ceci plus en détail.

1. Le cadre juridique avant « Pacte »  

Comme nous l'avions relevé il y a un an dans notre flash « L'épargne-retraite vue par le projet de loi PACTE : on change tout ! »,  l'épargne retraite en France avant « Pacte » rimait avec complexité et peinait à trouver sa place entre épargne salariale et assurance-vie.

Les dispositifs souffraient de l'absence de cadre juridique commun. Il existait ainsi trop de dispositifs présentant des caractéristiques et des règles juridiques différentes. Entre les contrats collectifs et obligatoires d'entreprise (dits « article 83 »), les dispositifs « article 82 »,  les PERE, les PERP, les contrats Madelin et Madelin agricoles (pour les travailleurs indépendants), les PERCO mais aussi les contrats PREFON, CRH ou COREM, l'épargnant pouvait s'y perdre sans compter les hypothèses assez limitées de transfert ou portabilité d'un dispositif vers un autre en cas de mobilité...

Tout ceci a vraisemblablement contribué à freiner le recours à ces dispositifs.

2. Le cadre juridique après « Pacte »  

La loi Pacte crée le PER, lequel peut être ouvert au niveau d'une entreprise, il s'agira alors d'un plan d'épargne retraite d'entreprise (ou « PER d'entreprise), ou de manière individuelle, il s'agira alors d'un plan d'épargne retraite individuel (ou « PERI »).

Concernant le PER d'entreprise, deux produits coexistent :

  • Le PER d'entreprise collectif et,
  • Le PER d'entreprise obligatoire.

Ces deux dispositifs peuvent également être regroupés au sein d'un PER d'entreprise collectif ou être mis en place au niveau interentreprises.

Intéressons-nous plus particulièrement au PER d'entreprise.

2.1 Des règles de fonctionnement communes  

Des règles juridiques communes à tous les PER ont été créées par la loi Pacte et complétées par l'ordonnance du 24 juillet. Elles s'appliquent ainsi aux dispositifs d'épargne retraite d'entreprise.

Gestionnaires : Alors qu'avant Pacte chaque dispositif était géré exclusivement par un seul type d'acteurs (les banques pour le PERCO et les organismes assureurs pour les « article 83 »), tous les plans d'épargne retraite peuvent désormais donner lieu :

  • à l'ouverture d'un compte-titres auprès d'une société de gestion ;
  • à l'adhésion à un contrat d'assurance de groupe auprès d'un organisme assureur (société d'assurance,  institution de prévoyance ou mutuelle) ;
  • à l'adhésion à un contrat ayant pour objet la couverture d'engagements de retraite supplémentaire auprès d'un organisme de retraite professionnelle supplémentaire (ORPS ou FRPS).

Affectation des actifs : le Code monétaire et financier dresse une liste d'actifs susceptibles d'être proposés par les gestionnaires.  Quelques différences demeurent selon que le dispositif donne lieu à l'ouverture d'un compte-titres, à l'adhésion à un contrat d'assurance de groupe ou à un ORPS.

Sauf décision contraire et expresse du titulaire, les versements sont affectés selon une allocation de l'épargne permettant de réduire progressivement les risques financiers pour le titulaire (gestion pilotée par défaut).

Alimentation du PER : Les PER sont désormais composés de compartiments, correspondant chacun à une source d'alimentation.

A noter que pour certains types de versement, des règles spécifiques peuvent exister en fonction des produits. De fait, dans la mesure où cela va avoir des incidences sur le régime fiscal, les cas de sortie anticipée et les modalités de sortie (rente ou capital), les gestionnaires vont être tenus de tenir un registre des sommes versées par les bénéficiaires, compartiment par compartiment.

Transfert entre PER : L'un des objectifs affichés par le gouvernement est de permettre à l'épargnant, tout au  long de sa vie «  de regrouper son épargne dans un unique produit, et de faire jouer la concurrence à tout moment ». Le principe est fixé par le Code monétaire et financier : « Les droits individuels en cours de constitution sont transférables vers tout autre plan d'épargne retraite ».

Malgré ce principe, que l'on aurait pu penser inconditionnel, des limites sont toutefois fixées :

  • Les droits individuels relatifs aux PERE auxquels le salarié est affilié à titre obligatoire ne sont transférables que lorsque le titulaire n'est plus tenu d'y adhérer ;
  • Avant le départ du titulaire de l'entreprise, le transfert des droits individuels relatifs aux PER collectifs vers un autre PER est limité à un transfert tous les 3 ans.

Les frais de transfert sont également encadrés :

  • ils ne peuvent excéder 1% des droits acquis ;
  • ils sont en revanche nuls à l'issue d'une période de cinq ans à compter du premier versement dans le plan ou si le transfert intervient à compter du départ en retraite du bénéficiaire ou de l'âge de départ autorisé.

Disponibilité de l'épargne : les droits constitués sur le PER sont disponibles au plus tôt à compter de l'âge légal de départ à la retraite (62 ans) ou à la date de liquidation de la pension de retraite.

Les droits constitués dans le cadre du PER peuvent toutefois être, à la demande du titulaire, liquidés ou rachetés avant cette échéance dans des cas spécifiques prévus par l'ordonnance (décès, invalidité, surendettement, acquisition de la résidence principale, etc.). Ces cas ne concernent plus seulement les « accidents de la vie » mais s'étendent à l'achat de la résidence principale (pour les versements volontaires et ceux issus de l'épargne salariale). Un nouveau cas de déblocage pour certains mandataires sociaux est également prévu.

Prestations : Les doits issus des versements volontaires et de l'épargne salariale sont délivrés, au choix du titulaire (i) sous forme de rente viagère ou (ii) sous forme de capital libéré en une fois ou de manière fractionnée.

Les droits issus des versements obligatoires peuvent être délivrés sous forme de rente viagère uniquement.

Information des bénéficiaires : l'information des bénéficiaires est renforcée, tant par l'employeur que par les gestionnaires des plans. Une information à l'ouverture du plan, en cours de constitution des droits, à la liquidation et à l'occasion des transferts est prévue.

Enfin, cinq ans avant la liquidation de sa retraite, le titulaire peut interroger le gestionnaire du plan afin de s'informer sur ses droits et sur les modalités de restitution de l'épargne appropriées à sa situation.

Régime fiscal et social : Les régimes fiscaux et sociaux du financement et des prestations vont dépendre du type d'alimentation et du choix, du titulaire, d'une sortie en rente ou en capital.

Relevons que pour les versements volontaires affectés au PER collectif et au PER obligatoire, les titulaires disposent d'une option entre (i) déductibilité de leur revenu sur le financement et imposition de la rente au titre des rentes viagères à titre gratuit et (ii) imposition sur le revenu du financement et imposition de la rente au titre des rentes viagères à titre onéreux.  

2.2 Les spécificités des dispositifs d'épargne retraite d'entreprise  

Deux produits d'épargne retraite d'entreprise subsistent : un produit collectif, ouvert à tous les salariés et ayant vocation à succéder aux actuels PERCO, et un produit pouvant être réservé à certaines catégories de salariés et prenant la succession des actuels contrats « article 83 ». Ces produits peuvent également être regroupés en un seul.

Les principales différences entre ces produits concernent les bénéficiaires ainsi que les modalités d'alimentation.

Par défaut, la gouvernance du PER d'entreprise collectif est assurée par le ou les Conseils de surveillance des Fonds communs de placement d'entreprise (FCPE) composant le Plan. Lorsque le plan est composé d'autres actifs que des FCPE, la mise en place d'un Comité de surveillance du plan est obligatoire.

Concernant le PER obligatoire, une gouvernance particulière est imposée uniquement si le plan peut être alimenté par l'intéressement et la participation. Dans ce cas, un Comité de surveillance du plan doit être mis en place. Ce Comité est toutefois facultatif dès lors que les versements sont affectés uniquement à l'acquisition de parts de FCPE.

Lorsqu'ils coexisteront, la question de la répartition des rôles entre le Comité de surveillance et les Conseils de surveillance des FCPE pourra se poser.

3. Le transfert entre générations de produits d'épargne-retraite  

Afin d'encourager le recours à ces produits « Pacte », les rédacteurs de l'ordonnance ont prévu de faciliter les transferts et transformations entre produits.

Le transfert individuel, c'est-à-dire sur décision expresse ou avec accord exprès des titulaires, entre un produit individuel ou collectif existant avant la loi « Pacte » et un produit « Pacte » sera toujours possible sous réserve que :

  • pour les droits issus d'un « article 83 », le titulaire ne soit plus tenu d'y adhérer ;
  • pour les droits issus d'un PERCO, avant le débat du titulaire de l'entreprise dans laquelle ce PERCO est mis en place, un transfert est possible une fois tous les trois ans uniquement.

A noter qu'a priori, les gestionnaires d'un plan d'épargne retraite ouvert avant le 1er octobre 2020 ne sont tenus d'accepter les transferts qu'à compter de cette date. Cette date devrait être confirmée par décret.

L'ordonnance prévoit également expressément la procédure de transfert collectif entre (i) un PERCO et (ii) un PER collectif. La transformation, sans transfert, d'un PERCO en PER collectif est également prévue, selon une procédure spécifique « allégée ».

Le transfert collectif et la transformation d'un « article 83 » vers un PER collectif ou un PER obligatoire ne sont pas prévus. Faut-il en déduire que cela ne serait pas possible ?

*/*

Les régimes d'épargne retraite version « Pacte » sont enfin nés. Ils pourraient être commercialisés à compter du 1er octobre 2019, selon le projet de décret ayant circulé [ou selon les annonces faites].

Un décret devrait venir préciser la date jusqu'à laquelle il serait possible de continuer à mettre en place des anciens produits, au plus tard le 1er décembre 2020. En tout état de cause, les produits d'entreprise préexistant à cette date devraient pouvoir continuer à « vivre », notamment accueillir de nouveaux bénéficiaires et financement.

Des chantiers assez phénoménaux vont s'ouvrir pour les gestionnaires : conception des offres, modification des systèmes d'information et gestion, développer les documents et supports d'information, veiller à une traçabilité parfaite des droits pour une transférabilité sans encombre...

Dans les entreprises qui disposent déjà de régimes mis en place avant « Pacte » ou qui n'ont aucun dispositif, il conviendra d'étudier, comparer pour déterminer si elles ont intérêt à abandonner leurs systèmes et mettre en place des dispositifs « Pacte » selon les modalités prévues à cet effet.

Les épargnants pourraient être, par leur mobilité et leur souhait de transférabilité, les éléments-clés de la mise en place et du développement de ces nouveaux dispositifs « plus simples, plus flexibles et plus avantageux fiscalement ».

Il faudra du temps mais il faut dès maintenant s'y atteler !

The content of this article is intended to provide a general guide to the subject matter. Specialist advice should be sought about your specific circumstances.

To print this article, all you need is to be registered on Mondaq.com.

Click to Login as an existing user or Register so you can print this article.

Authors
Similar Articles
Relevancy Powered by MondaqAI
 
Some comments from our readers…
“The articles are extremely timely and highly applicable”
“I often find critical information not available elsewhere”
“As in-house counsel, Mondaq’s service is of great value”

Related Topics
 
Similar Articles
Relevancy Powered by MondaqAI
Related Articles
 
Related Video
Up-coming Events Search
Tools
Print
Font Size:
Translation
Channels
Mondaq on Twitter
 
Mondaq Free Registration
Gain access to Mondaq global archive of over 375,000 articles covering 200 countries with a personalised News Alert and automatic login on this device.
Mondaq News Alert (some suggested topics and region)
Select Topics
Registration (please scroll down to set your data preferences)

Mondaq Ltd requires you to register and provide information that personally identifies you, including your content preferences, for three primary purposes (full details of Mondaq’s use of your personal data can be found in our Privacy and Cookies Notice):

  • To allow you to personalize the Mondaq websites you are visiting to show content ("Content") relevant to your interests.
  • To enable features such as password reminder, news alerts, email a colleague, and linking from Mondaq (and its affiliate sites) to your website.
  • To produce demographic feedback for our content providers ("Contributors") who contribute Content for free for your use.

Mondaq hopes that our registered users will support us in maintaining our free to view business model by consenting to our use of your personal data as described below.

Mondaq has a "free to view" business model. Our services are paid for by Contributors in exchange for Mondaq providing them with access to information about who accesses their content. Once personal data is transferred to our Contributors they become a data controller of this personal data. They use it to measure the response that their articles are receiving, as a form of market research. They may also use it to provide Mondaq users with information about their products and services.

Details of each Contributor to which your personal data will be transferred is clearly stated within the Content that you access. For full details of how this Contributor will use your personal data, you should review the Contributor’s own Privacy Notice.

Please indicate your preference below:

Yes, I am happy to support Mondaq in maintaining its free to view business model by agreeing to allow Mondaq to share my personal data with Contributors whose Content I access
No, I do not want Mondaq to share my personal data with Contributors

Also please let us know whether you are happy to receive communications promoting products and services offered by Mondaq:

Yes, I am happy to received promotional communications from Mondaq
No, please do not send me promotional communications from Mondaq
Terms & Conditions

Mondaq.com (the Website) is owned and managed by Mondaq Ltd (Mondaq). Mondaq grants you a non-exclusive, revocable licence to access the Website and associated services, such as the Mondaq News Alerts (Services), subject to and in consideration of your compliance with the following terms and conditions of use (Terms). Your use of the Website and/or Services constitutes your agreement to the Terms. Mondaq may terminate your use of the Website and Services if you are in breach of these Terms or if Mondaq decides to terminate the licence granted hereunder for any reason whatsoever.

Use of www.mondaq.com

To Use Mondaq.com you must be: eighteen (18) years old or over; legally capable of entering into binding contracts; and not in any way prohibited by the applicable law to enter into these Terms in the jurisdiction which you are currently located.

You may use the Website as an unregistered user, however, you are required to register as a user if you wish to read the full text of the Content or to receive the Services.

You may not modify, publish, transmit, transfer or sell, reproduce, create derivative works from, distribute, perform, link, display, or in any way exploit any of the Content, in whole or in part, except as expressly permitted in these Terms or with the prior written consent of Mondaq. You may not use electronic or other means to extract details or information from the Content. Nor shall you extract information about users or Contributors in order to offer them any services or products.

In your use of the Website and/or Services you shall: comply with all applicable laws, regulations, directives and legislations which apply to your Use of the Website and/or Services in whatever country you are physically located including without limitation any and all consumer law, export control laws and regulations; provide to us true, correct and accurate information and promptly inform us in the event that any information that you have provided to us changes or becomes inaccurate; notify Mondaq immediately of any circumstances where you have reason to believe that any Intellectual Property Rights or any other rights of any third party may have been infringed; co-operate with reasonable security or other checks or requests for information made by Mondaq from time to time; and at all times be fully liable for the breach of any of these Terms by a third party using your login details to access the Website and/or Services

however, you shall not: do anything likely to impair, interfere with or damage or cause harm or distress to any persons, or the network; do anything that will infringe any Intellectual Property Rights or other rights of Mondaq or any third party; or use the Website, Services and/or Content otherwise than in accordance with these Terms; use any trade marks or service marks of Mondaq or the Contributors, or do anything which may be seen to take unfair advantage of the reputation and goodwill of Mondaq or the Contributors, or the Website, Services and/or Content.

Mondaq reserves the right, in its sole discretion, to take any action that it deems necessary and appropriate in the event it considers that there is a breach or threatened breach of the Terms.

Mondaq’s Rights and Obligations

Unless otherwise expressly set out to the contrary, nothing in these Terms shall serve to transfer from Mondaq to you, any Intellectual Property Rights owned by and/or licensed to Mondaq and all rights, title and interest in and to such Intellectual Property Rights will remain exclusively with Mondaq and/or its licensors.

Mondaq shall use its reasonable endeavours to make the Website and Services available to you at all times, but we cannot guarantee an uninterrupted and fault free service.

Mondaq reserves the right to make changes to the services and/or the Website or part thereof, from time to time, and we may add, remove, modify and/or vary any elements of features and functionalities of the Website or the services.

Mondaq also reserves the right from time to time to monitor your Use of the Website and/or services.

Disclaimer

The Content is general information only. It is not intended to constitute legal advice or seek to be the complete and comprehensive statement of the law, nor is it intended to address your specific requirements or provide advice on which reliance should be placed. Mondaq and/or its Contributors and other suppliers make no representations about the suitability of the information contained in the Content for any purpose. All Content provided "as is" without warranty of any kind. Mondaq and/or its Contributors and other suppliers hereby exclude and disclaim all representations, warranties or guarantees with regard to the Content, including all implied warranties and conditions of merchantability, fitness for a particular purpose, title and non-infringement. To the maximum extent permitted by law, Mondaq expressly excludes all representations, warranties, obligations, and liabilities arising out of or in connection with all Content. In no event shall Mondaq and/or its respective suppliers be liable for any special, indirect or consequential damages or any damages whatsoever resulting from loss of use, data or profits, whether in an action of contract, negligence or other tortious action, arising out of or in connection with the use of the Content or performance of Mondaq’s Services.

General

Mondaq may alter or amend these Terms by amending them on the Website. By continuing to Use the Services and/or the Website after such amendment, you will be deemed to have accepted any amendment to these Terms.

These Terms shall be governed by and construed in accordance with the laws of England and Wales and you irrevocably submit to the exclusive jurisdiction of the courts of England and Wales to settle any dispute which may arise out of or in connection with these Terms. If you live outside the United Kingdom, English law shall apply only to the extent that English law shall not deprive you of any legal protection accorded in accordance with the law of the place where you are habitually resident ("Local Law"). In the event English law deprives you of any legal protection which is accorded to you under Local Law, then these terms shall be governed by Local Law and any dispute or claim arising out of or in connection with these Terms shall be subject to the non-exclusive jurisdiction of the courts where you are habitually resident.

You may print and keep a copy of these Terms, which form the entire agreement between you and Mondaq and supersede any other communications or advertising in respect of the Service and/or the Website.

No delay in exercising or non-exercise by you and/or Mondaq of any of its rights under or in connection with these Terms shall operate as a waiver or release of each of your or Mondaq’s right. Rather, any such waiver or release must be specifically granted in writing signed by the party granting it.

If any part of these Terms is held unenforceable, that part shall be enforced to the maximum extent permissible so as to give effect to the intent of the parties, and the Terms shall continue in full force and effect.

Mondaq shall not incur any liability to you on account of any loss or damage resulting from any delay or failure to perform all or any part of these Terms if such delay or failure is caused, in whole or in part, by events, occurrences, or causes beyond the control of Mondaq. Such events, occurrences or causes will include, without limitation, acts of God, strikes, lockouts, server and network failure, riots, acts of war, earthquakes, fire and explosions.

By clicking Register you state you have read and agree to our Terms and Conditions